Soleils divers 

Les films du requin | 2003 | version longue 1'05

Entièrement tourné en super 8 mm, un tournage on ne peut plus "sauvage" ! À l'époque, nous étions suffisamment inconscient pour tourner une poursuite avec des acteurs "armés" et cagoulés au milieu d'un embouteillage, sans aucune autorisation et en caméra cachée. Matéluna glisse devant une voiture et se redresse de justesse, ce n'est pas du cinéma... En même temps, quel bonheur et quelle liberté de tourner ainsi avec autant de passion et d'enthousiasme.

"Soleils divers" est à nouveau un travail sans dialogue: une pure recherche esthétique et émotionnelle, un trip à regarder plutôt tranquillement et dans le noir.  La triste anecdote: j'ai longtemps laissé les 12 heures de rushes en super 8 chez un prestataire qui m'avait offert le télécinéma. Quand j'ai voulu les récupérer (quelques années plus tard) la société avait déménagé et les rushes originaux disparus.

Le pitch: "Trois personnages en quête d'une vie meilleure se laissent tenter par la violence pour obtenir ce qu'ils n'ont pas. Seulement cette violence ne leur ressemble pas et avorte en atteignant son paroxysme."

L'affiche du film

Behind the scenes

1/2